L’artisanat bolivien fait à la main, ça aussi c’est de la mode!

À la mi-juillet nous sommes partis de La Paz et avons fait le voyage de nuit pour se rendre jusqu’à Potosi. Potosi, ville juchée à 4000 mètres d’altitude est encore plus élevée que La Paz. En arrivant à la ville, il n’y a quasiment que des édifices en construction. Le nouveau terminal, de forme plutôt futuriste, a poussé aux extrémités de la ville. Le centre-ville a des saveurs coloniales et est très charmant. Au loin, on peut deviner les différentes mines, principal moteur économique de la ville. Nous avons été gâtés de journées ensoleillées : toujours plaisant de pouvoir emmagasiner un peu de chaleur!

À Potosi, le groupe a appuyé la Red OEPAIC et ses artisans pour la première version annuelle de la foire IntegrArte. Longue foire de 3 jours où étaient rassemblés plus de 25 artisans dans le but de vendre leurs produits écoresponsables. Le groupe a appuyé les artisans à la décoration de leurs stands ainsi qu’à la vente. De plus, habillés tels des hommes sandwichs, ils se sont également promenés dans la ville afin de promouvoir et d’inviter les gens à se rendre à la foire. Le plus gros évènement de la foire a sans doute été le défilé de mode du vendredi soir. Au rythme de musique bolivienne, trois des stagiaires, avec des mannequins boliviens, ont défilé devant plus de 180 personnes (dont le groupe QSF de l’Amie qui était de passage à Potosi!). Ils arboraient non seulement ponchos, manteaux, chandails mais également des objets tels que bouteilles de vin artisanal et poterie. Pendant ce temps, le reste du groupe en « backstage » courrait d’un bord et de l’autre! La foire fut une superbe expérience pour tout le groupe afin de savoir un peu plus à quoi s’attendre pour la pièce de résistance de notre stage qui est la foire artisanale qui aura lieu à Sucre au début août.

Modèle - Défilé de mode à la foire de Potosi Photo crédit: Elizabeth Champagne

Modèle – Défilé de mode à la foire de Potosi
Photo crédit: Elizabeth Champagne

Bien que la majorité de notre temps soit consacré au travail stimulant et gratifiant, nous avons tout de même pu profiter d’une fin de semaine bien remplie au Lac Titicaca. Après une route sinueuse d’environ 3 heures, et une traversée du Lac Titicaca en petit bateau à moteur, nous avons aperçu le village de Copacabana, qui consiste au départ principal pour ensuite se rendre à la Isla del sol. Le village cible les plusieurs touristes qui s’y rendent, que ce soit depuis La Paz ou bien depuis Puno, le Pérou. Suite à une traversée tumultueuse de 2 heures du Lac Titicaca nous avons mis pied sur l’Île du Soleil, endroit où le soleil et les incas sont nés. Pendant notre marche de 8 kilomètres, du nord au sud, nous étions accompagnés de vue splendide du lac et des montagnes enneigées au loin. C’est le genre de paysage que ni les mots ni les photos ne peuvent rendre justice à la beauté de cette nature. C’est le genre de paysage difficile à concevoir et prendre conscience qu’il est vraiment réel.

Stagiaires CECI - Lac Titicaca Photo crédit: Mélissa Dubé

Stagiaires CECI – Lac Titicaca
Photo crédit: Mélissa Dubé

Ce fut sans doute une des plus belles découvertes de notre séjour en Bolivie. Et on peut vous confirmer à l’unanimité, la truite du lac est délicieuse!

À présent, étant déjà dans le blitz finale du stage, le groupe s’affaire notamment à la production et au montage d’un catalogue 2014 pour les nouvelles collections des associations de la Red OEPAIC. Il paraîtrait même qu’à nouveau, trois des stagiaires se transforment en modèle, le temps d’une journée de « shooting » dans le Altiplano avec comme compagnons un petit vent frisquet, quelques chiens errants et encore une fois, les fameuses montagnes enneigées à perte de vue. Une autre belle journée de mode artisanale bolivienne, quoi!

Photoshoot - Catalogue de la Red OEPAIC Photo crédit: Elizabeth Champagne

Photoshoot – Catalogue de la Red OEPAIC
Photo crédit: Elizabeth Champagne

Mélissa Dubé
Accompagnatrice (CECI) – IntegrArte, vers une foire écoresponsable!
La Paz, Bolivie

0